Alexandre DALLENBACH : une vie pas tout à fait comme une autre

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Né le 31 juillet 1992 à Le Port*, Ile de La Réunion, département français d’Outre-Mer, dans l’Océan Indien, d’une mère réunionnaise et d’un père suisse, il passe une grande partie de son enfance à Piton Saint-Leu (quartier résidentiel de la station balnéaire de Saint-Leu).

A environ 300 m d’altitude il grandit dans un environnement agréable et naturel, éloigné des vicissitudes de la ville. Alexandre Dallenbach est un enfant actif et plutôt solitaire qui adore jouer et bouger en plein air. Il délaisse son ballon de football et son vélo que pour se plonger dans l’eau de la piscine ou de l’Océan.

Il a une vie paisible dans un univers protégé, entouré de sa sœur de trois ans son ainée, Anaïs, de sa mère, Chantal, institutrice et de son père, Alain, organisateur de manifestations et éditeur de magazines sportifs.

Lorsque, en décembre 1994, sa mère est victime d’un accident de la route avec un important traumatisme crânien et 21 jours de coma, il ne comprend pas : il est « trimbalé » d’un lieu à un autre, laissé à la garde de membres de la famille ou les amis.
Et puis c’est le grand départ : sa mère doit entrer dans un Centre de Rééducation et il n’y en a pas encore sur l’île !
Son père est suisse, c’est donc dans la région alpine du Valais romand, à Nendaz*qu’ils s’installeront.
Avec ses 300 jours de soleil par an, le Valais bénéficie d’un micro climat qui le protège.
C’est dans cette petite station cosy, au cœur des 4 vallées, qu’Alexandre découvre les joies de la neige.
Lorsque débute la carrière de haut-niveau de sa mère, il connaitra une vie en perpétuel mouvement.
Sa scolarité devra s’adapter à cette vie de nomade : les cours par correspondance avec le CNED. Mis à part les deux années du CP et du CE1/2, il ne connaitra pas l’école.
Une scolarité qui lui va très bien : relativement solitaire, indépendant et autonome Alexandre Dallenbach gère lui-même l’organisation de ses journées entre ses cours, devoirs et ses moments de détente consacré à son ballon, son vélo, et ses jeux dans la neige en hiver.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »