À propos

Alexandre Dallenbach

De nationalité franco-suisse, Alexandre Dallenbach pratique le sport de compétition depuis l’âge de 13 ans. Bien que très jeune, il parvient à remporter son premier titre national au Championnat Suisse de duathlon en 2003.

Il allie course à pied, duathlon et triathlon, à la poursuite de ses études. Diplômé d’un Bachelor en Sport and Exercice Science, obtenu à Cardiff (Royaume-Uni), et d’un Master Entraînement, Réentraînement et Ingénierie (ERI) obtenu à Angers (France), il est aussi détenteur de plusieurs titres de Champion de Suisse et de France Junior dans les disciplines citées ci-dessus.

Aujourd’hui, marié et jeune père de famille, Alexandre Dallenbach continue le sport et garde au fond de lui son rêve Olympique. Le destin le mène vers le pentathlon moderne à la suite d’une rencontre avec l’entraîneur national de pentathlon moderne suisse, Philippe PROST. Il prépare avec son expertise sa qualification aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Un défi plutôt fou puisqu’il n’a auparavant pratiqué trois de ces sports qu’en tant que loisir. Sportif professionnel dans le triathlon, ses disciplines étaient la course à pied, la natation et le cyclisme. Ce sont essentiellement des sports physiques. Le pentathlon moderne est un peu différent. En effet, l’escrime par exemple est l’épreuve qui permet de marquer le plus de points et elle demande à la fois des capacités tant intellectuelles que physiques. Ce sport de combat est autant tourné vers l’habilité, la capacité d’anticipation et d’analyse que la souplesse, et la rapidité.

Depuis janvier 2015, chaque journée est rythmée par des entraînements dans les différentes disciplines :

  • Escrime : ce sport de combat est défini comme l’art de toucher son adversaire avec la pointe ou le tranchant (estoc et taille) d’une arme blanche sur certaines parties du corps sans être touché. Trois types d’arme sont disponibles (l’épée, le sabre et le fleuret).
  • Natation : en pentathlon moderne, l’épreuve de natation est un 200 mètres nage libre. C’est notamment la moins aléatoire du pentathlon moderne car les conditions de course sont les mêmes pour tous les concurrents.
  • Course à pied combiné au tir au pistolet : c’est un cross-country de 3 200 mètres sur un parcours de 800 mètres composé de 4 arrêts sur un stand de tir. Le participant doit toucher 5 cibles avant de repartir faire la course. A l’origine, ces deux épreuves étaient séparées. Il a été décidé de les réunir pour rendre le pentathlon plus spectaculaire.
  • Equitation : c’est un saut d’obstacles à dos de cheval sur une course de 400 à 450 mètres avec au minimum 12 obstacles. La petite particularité, c’est que les concurrents n’ont pas le choix de leur cheval. Il est tiré au sort 20 minutes avant le début de l’épreuve.

Depuis quelques mois Alexandre occupe également un poste de vendeur cycle chez Décathlon Annemasse. Il bénéficie d’un aménagement horaire pour lui permettre d’exercer son activité sportive.

Le reste de son temps est consacré à son tout nouveau rôle de papa et à sa vie de famille.